Affiche inclusion baroque

Dans sa forme et dans certaines pièces ce concert pratique "l’inclusion baroque", terme inventé pour l’occasion à partir d’ œuvres de Philippe Hersant et Carlo Gesualdo qui présentent la particularité de mêler étroitement 2 langages issus de siècles différents et lointains.

Enchâssées entre des petites miniatures plaisantes et humoristiques de Hans Eisler ( 20e siècle américain ) et les “ chants du sud “ pour violon seul , aussi de P. Hersant, elles se confrontent aux motets solaires de Nicolas Clérambault .

Ce jeu à multiples facettes induit une résonance particulière à chaque langage , les rapproche et les éloigne tout à la fois.

Les partitions de Gesualdo, prince de Venosa, parvenues à nous incomplètes, ont été achevées par Stravinsky, en hommage à son compositeur préféré, non pas “ à la Gesualdo” mais bien clairement à la “ Stravinsky”.

Cet objet musical hybride semble flotter entre  modalité et tonalité et ne se pose nulle part. Il laisse l’oreille étonnée et curieuse de réentendre…mystérieuse alchimie…. Philippe Hersant, qui inclut dans Nostalgia pour chœur mixte et violon seul un choral de Bach en son entier. C'est un ravissement total pour l’auditeur que cette émergence magnifiée. Les arabesques du violon quand à elles semblent dessiner les contours de l’âme …

 

free joomla templatestemplate joomla gratuit
File 233.jpg
File 321.jpg
File 295.jpg
2019  Atelier Polyphonique 83  globbersthemes free joomla templates